Formateur relais travail illégal

Description

La lutte contre le travail illégal recouvre la prévention et la répression du travail dissimulé, de l’emploi non déclaré, de l’introduction et de l’emploi illicites de main-d’œuvre étrangère, du marchandage, du prêt illicite de main-d’œuvre, du cumul d’emplois, du cumul irrégulier de revenus de remplacement avec les revenus d’un emploi.

Les gendarmes possédant la qualification « FRTI » ne sont pas exclusivement employés dans cette technicité. Ils ont vocation à renforcer l’action des unités et à améliorer leur efficacité :

  • à l’occasion d’opérations de contrôle,
  • dans le cadre d’enquêtes qui nécessitent une bonne maîtrise de la législation propre à ce domaine en participant à l’établissement des procédures correspondantes et vérifiant notamment les conditions de réalisation des contrôles et le respect des droits des personnes interpellées,
  • en dispensant une instruction adaptée aux autres militaires de la gendarmerie, non spécialisés en la matière.

Les FRTI participent également aux comités opérationnels de lutte contre le travail illégal (COLTI) présidés par le procureur de la République et enfin ils assurent les fonctions de relais avec la délégation interministérielle à la lutte contre le travail illégal (DILTI).

Source : www.lagendarmerierecrute.fr

Qualités requises

  • Organisé
  • Relationnel
  • Rigoureux

Missions principales du métier

  • Contrôler
  • Former
  • Informer

Diplômes requis

Les FRTI sont recrutés parmi les sous-officiers servant déjà en gendarmerie et possédant la qualité d’officier de police judiciaire (OPJ). Les intéressés doivent être volontaires, avoir une expérience en matière de lutte contre le travail illégal ou manifester un intérêt dans ce domaine et ne doivent pas être en charge d’un commandement.

Ils sont choisis au sein des unités opérationnelles de la gendarmerie départementale (brigades territoriales, pelotons d’autoroute, brigades motorisées autoroutières, unités de recherches) et des gendarmeries spécialisées (gendarmerie maritime, de l’air, de l’armement, des transports aériens).

Enseignement / Formations

Liens utiles

Site de recrutement de la gendarmerie
www.lagendarmerierecrute.fr

Gendarmerie Nationale
www.gendarmerie.interieur.gouv.fr

Ministère des Armées
www.defense.gouv.fr

Les autres métiers de ce secteur

Chef d'engin de franchissement

Le chef d’engin de franchissement commande par exemple les équipages de plusieurs modules de Pont Flottant Motorisé (PFM) pour participer à des missions

Pilote d'avion dans l'armée de terre

Le pilote d’avion seconde le commandant de bord dans la gestion du vol, en assurant le pilotage en sécurité de l'appareil. Les pilotes d’avions de

Manutentionnaire par air dans l'armée de terre

Le manutentionnaire par air exécute les opérations de conditionnement, de chargement et de travail en soute en vue d’un aérolargage, d’un aérotransport

Restaurateur dans l'armée de terre

Les métiers de la restauration militaire s’exercent soit dans un centre de production alimentaire, soit plus au contact des utilisateurs au sein des

Gendarme de la section judiciaire de la gendarmerie de l'air

Les 12 sous-officiers servant à la section judiciaire de la gendarmerie de l’air à Paris ont compétence sur tout le territoire national, en outre-mer,

Gendarme maritime

La gendarmerie maritime assure principalement au profit des autorités maritimes locales, des commandants de bases ou des établissements de la marine

Découvrez les vidéos
des entreprises de la Région

?rel=0&showinfo=0" frameborder="0" allowfullscreen>
?rel=0&showinfo=0" frameborder="0" allowfullscreen>