Pilote d’aéronautique navale

Description

Les pilotes de l’aéronautique navale mènent, de jour comme de nuit, des opérations aériennes au dessus de la mer ou de la terre à partir de bateaux porteurs d’aéronefs (porte-avions, bâtiments de transport, frégates).

Ces missions peuvent être variées : la protection aérienne d’une force, l’assaut contre des unités à la mer ou sur terre, le renseignement, la lutte anti-surface, la lutte anti-sous-marine, la sauvegarde maritime et le secours en mer.

Les élèves pilotes peuvent, au cours de leur formation et en fonction de leurs aptitudes, devenir pilotes de chasse (sur Rafale et Super Etendard), pilotes de multimoteurs (sur Atlantique 2, Falcon 50…) ou encore pilotes d’hélicoptère (sur Lynx, Panther, NH 90…).

Un pilote est affecté dans une flottille stationnée à terre ; il embarque sur un bateau pour la durée des missions. Les pilotes d’avions de patrouille maritimes, qui ne peuvent intervenir qu’à partir d’une base, sont déployés dans le monde au plus près des théâtres d’opérations.

Source : www.lamarinerecrute.fr

Qualités requises

  • Concentré
  • Habile
  • Réactif

Missions principales du métier

  • Analyser
  • Conduire / Piloter
  • Informer

Diplômes requis

Deux filières d’accès :

  • Les élèves des classes préparatoires scientifiques peuvent présenter le concours de l’Ecole navale et, au cours de leur scolarité, passer les sélections pour devenir pilote.
  • les élèves titulaires d’un baccalauréat scientifique peuvent suivre directement les sélections de pilote.

A l’issue des sélections et d’une formation initiale commune, les futurs pilotes suivent une formation spécifique « avion » ou « hélicoptère » :

« Avion » : la formation débute par des cours théoriques d’aéronautique (Salon-de-Provence) et des cours d’instruction en vol à l’École de Pilotage de l’Armée de l’Air (Cognac). Après l’obtention du brevet militaire de pilote du premier degré, les futurs officiers-pilotes suivent une formation de Pilote de Chasse ou une formation de Pilote multimoteurs.

« Hélicoptère » :les futurs pilotes effectuent une formation à Dax (instruction et entraînement en vol), avant de suivre des cours de navalisation (techniques de pilotage dans un environnement maritime) à l’École de spécialisation sur hélicoptères embarqués ( Lanvéoc-Poulmic, Finistère).

Age : Moins de 23 ans – Très bonne maîtrise de l’anglais

Satisfaire aux tests psychotechniques de sélection

Enseignement / Formations

Liens utiles

Ministère des Armées
www.defense.gouv.fr

Site de recrutement de la Marine Nationale
www.etremarin.fr

Les autres métiers de ce secteur

Conducteur poids lourds dans l'armée de terre

Au volant d’un poids lourd voire d’un super poids lourd (SPL), le conducteur poids lourd exécute une mission logistique de ravitaillement au sein

Moniteur de conduite dans l'armée de terre (sous-officier)

Le moniteur de conduite est chargé de l’organisation des cours, de la vérification du contenu pédagogique et de son application. Il met en conformité

Chef de groupe conducteur de travaux

Le chef de groupe conducteur de travaux peut occuper des emplois très variés dans tous les secteurs de l’infrastructure : bâti, routes, aérodromes,

Sous officier des sports équestres

 Les missions varient selon la spécialité : équitation, maréchalerie ou cavalier de manège. Le maître ou sous-maître de manège est investi

Tireur d'élite

Le tireur d’élite est un combattant qui, à l’aide d’un fusil de précision, délivre des feux sélectifs dans la profondeur sur des objectifs clés.

Commissaire de la Marine

Le commissaire de la marine est un acteur principal des processus financiers et logistiques de la marine. Il est intégré à l’action quotidienne des

Découvrez les vidéos
des entreprises de la Région

?rel=0&showinfo=0" frameborder="0" allowfullscreen>
?rel=0&showinfo=0" frameborder="0" allowfullscreen>