Conseiller prud’hommes

Description

Nommé « Juge du travail », il tranche, dans le respect de la loi, les litiges individuels liés au travail. Sa particularité : avant d’être juge, le conseiller prud’hommes est d’abord un salarié ou un employeur. Acteurs fondamentaux pour la régulation sociale et l’économie, ils sont près de 15 000 conseillers prud’hommes à traiter plus de 200 000 affaires par an.

Les conseillers des prud’hommes sont des magistrats non professionnels dont la mission est de régler tous les litiges individuels entre employeur et salarié nés de l’application d’un contrat de travail de droit privé. Les conseillers exercent leur mission au sein de la juridiction paritaire du conseil de prud’homme. Ils siègent comme employeur ou salarié dans une des 5 sections de la juridiction : Agriculture, Industrie, Commerce et Activités diverses et Encadrement.

D’abord conciliateurs (bureau de conciliation) puis juges en cas d’échec (bureau de jugement), ils sont compétents pour arbitrer et trancher les litiges relatifs aux licenciements et ruptures d’un contrat de travail. Ils interviennent également dans les litiges faisant suite à une embauche ( non reconnaissance de l’existence d’un contrat de travail, période d’essai, paiement de salaire, temps de travail et heures supplémentaires), les cas de discriminations, harcèlement au travail, conditions d’hygiène et de sécurité d’un poste de travail, sanctions disciplinaires irrégulières ou injustifiées, non remise d’attestation destinée à l’ASSEDIC, ou du certificat de travail.

L’ensemble des conseillers prud’hommes est élu tous les 5 ans à l’occasion d’une élection nationale. Leur mandat est renouvelable. Électeurs employeurs et salariés, élisent le même nombre de conseillers.

Source : Ministère de la Justice

Qualités requises

  • Diplomate
  • Rigoureux
  • Sens de l’écoute

Missions principales du métier

  • Analyser
  • Arbitrer
  • Négocier

Diplômes requis

L’ensemble des conseillers prud’hommes est élu tous les 5 ans à l’occasion d’une élection nationale. Leur mandat est renouvelable.

Electeurs employeurs et salariés, élisent le même nombre de conseillers. Les candidats, employeurs ou salariés, doivent être de nationalité française, être âgés de 21 ans au moins et n’avoir encouru aucune des condamnations pénales prévues à L.6 du Code électoral.

Enseignement / Formations

Liens utiles

Site des métiers du Ministère de la Justice
www.metiers.justice.gouv.fr

Ministère de la Justice
www.justice.gouv.fr

Les autres métiers de ce secteur

Expert judiciaire

Les experts judiciaires sont des professionnels habilités chargés de donner aux juges un avis technique sur des faits afin d’apporter des éclaircissements

Directeur des services de la protection judiciaire de la jeunesse

Dans le cadre de la politique définie par le garde des Sceaux, les directeurs des services de la PJJ (Protection Judiciaire de la Jeunesse) assurent :

Assistant de service social de la protection judiciaire de la jeunesse

Les assistants de service social favorisent la prise en compte de la dimension sociale et familiale dans l'examen des situations des jeunes. Ils vérifient

Conseiller d'insertion et de probation

Créé par le décret n° 99-276 du 13 avril 1999, modifiant le Code de procédure pénale, le service d'insertion et de probation (SPIP) intervient à

Médiateur de justice

Le médiateur de Justice est une personne ou association désignée par le juge pour aider des personnes à résoudre un conflit de manière amiable. En

Directeur des services pénitentiaires

Le directeur des services pénitentiaires mettent en œuvre la politique définie pour la prise en charge des personnes faisant l'objet d'une mesure privative

Découvrez les vidéos
des entreprises de la Région