Conseiller d’insertion et de probation

Description

Créé par le décret n° 99-276 du 13 avril 1999, modifiant le Code de procédure pénale, le service d’insertion et de probation (SPIP) intervient à la fois en milieu ouvert et en milieu fermé. Il est le garant de la cohérence de la prise en charge et du suivi des personnes placées sous main de justice, puisqu’elles sont suivies par le même service, quelle que soit leur situation pénale.

Les conseillers d’insertion et de probation ont pour missions d’aider à la prise de décision judiciaire et de mettre à exécution les décisions pénales, restrictives ou privatives de liberté :

  • En prison, ils facilitent l’accès des personnes incarcérées aux dispositifs sociaux, de soin, de formation ou de travail. Ils apportent l’aide utile au maintien des liens familiaux. Ils portent une attention particulière aux problèmes d’indigence, d’illettrisme et de toxicomanie, et préparent la personne détenue à sa sortie et à sa réinsertion, notamment grâce aux mesures d’aménagement de peine.
  • Au dehors, ils interviennent aussi sous le mandat d’un magistrat et apportent à l’autorité judiciaire tous les éléments d’évaluation utiles à sa décision. Ils s’assurent du respect des obligations imposées aux personnes condamnées à des peines restrictives ou privatives de liberté (travaux d’intérêt général, libération conditionnelle, placement sous surveillance électronique…), les aident à comprendre la peine et impulsent avec elles une dynamique de réinsertion.

 
Source : Ministère de la Justice

Qualités requises

  • Observateur
  • Relationnel

Missions principales du métier

  • Assister
  • Conseiller
  • Contrôler

Diplômes requis

Formation accessible sur concours :

  • concours externe : Bac+2 ou diplôme équivalent
  • concours interne : ouvert aux fonctionnaires et agents de l’Etat justifiant d’au moins 4 ans de services publics

Enseignement / Formations

47 – Ecole nationale de l’administration pénitentiaire (ENAP)
440, avenue Michel Serres
47916 Agen 
Tél. : 05 53 98 98 98
www.enap.justice.fr

Liens utiles

Site des métiers du Ministère de la Justice
www.metiers.justice.gouv.fr

Ministère de la Justice
www.justice.gouv.fr

Les autres métiers de ce secteur

Surveillant pénitentiaire

Les personnels de surveillance prennent en charge les personnes confiées par les autorités judiciaires, en assurent la garde et participent à la mission

Administrateur judiciaire

Lorsqu'une entreprise ne peut plus payer ses dettes, elle doit déposer son bilan au tribunal de commerce. Celui-ci accorde souvent un délai en engageant

Juriste spécialisé en droit de l'environnement

Le droit de l'environnement ne cesse de s'étoffer d'année en année. Les directives européennes sont largement responsables de cette jungle législative

Directeur des services de la protection judiciaire de la jeunesse

Dans le cadre de la politique définie par le garde des Sceaux, les directeurs des services de la PJJ (Protection Judiciaire de la Jeunesse) assurent :

Greffier

Le greffier est un agent de la fonction publique de catégorie B. Il est placé sous l'autorité d’un greffier en chef. Au civil et au pénal, le greffier

Assistant de service social de la protection judiciaire de la jeunesse

Les assistants de service social favorisent la prise en compte de la dimension sociale et familiale dans l'examen des situations des jeunes. Ils vérifient

Découvrez les vidéos
des entreprises de la Région