Commissaire-priseur

Description

Aux côtés des commissaires-priseurs qui prennent en charge les ventes volontaires d’objets ou de meubles appartenant à des particuliers exercent les commissaires-priseurs judiciaires qui ont la charge des ventes aux enchères publiques prescrites par la loi ou par décision de justice, ainsi qu’aux prisées correspondantes.

  • Commissaires priseurs :
    Ils travaillent au sein de sociétés commerciales agréées par le Conseil des ventes. Ils interviennent à la demande des particuliers. Le commissaire-priseur estime la valeur de ces objets pour fixer leur prix de départ lors de la vente. Pour cette étape, il fait éventuellement appel à un expert d’art. C’est pourquoi une excellente connaissance en arts est également indispensable. Il répartit ensuite la prise en lots. Les enchères représentent l’aboutissement du travail du commissaire-priseur et révèlent tout son talent. À la fois expert, psychologue et acteur, il doit savoir convaincre et séduire les acheteurs potentiels. Les commissaires-priseurs peuvent aussi agir à la demande d’une compagnie d’assurances ou d’un assuré pour estimer les biens garantis d’une personne.
  • Commissaires priseurs judiciaires :
    Ils sont nommés par le Garde des Sceaux. Ce sont des officiers ministériels qui prêtent serment devant le tribunal de grande instance. Ils ont également le statut d’arbitres experts et peuvent donc être consultés par les tribunaux, les huissiers et les avocats.

 
Source : Ministère de la Justice

Qualités requises

  • Cultivé
  • Organisé
  • Relationnel

Missions principales du métier

  • Animer
  • Faire du commerce
  • Organiser

Diplômes requis

  • Certificat de Commissaire-priseur délivré à l’issue d’un stage de 2ans.
    Le stage est accessible sur concours aux titulaires d’un diplôme national en droit et d’un diplôme national en histoire de l’art, arts appliqués, archéologie ou arts plastiques.

NB : Les candidats à la profession de commissaire-priseur judiciaire doivent ensuite passer un nouvel examen qui est l’examen d’aptitude à la profession de commissaire-priseur judiciaire.
 

Enseignement / Formations

ICART Paris
61/63 rue Pierre Charron
75008 Paris
Tél. : 01 53 76 88 00
www.icart.fr

ICART Bordeaux
8 parvis des Chartrons
33074 Bordeaux Cedex
Tél. : 05 56 44 56 22
www.icart.fr

ICART Lyon
142 rue Dugueslin
69006 Lyon
Tél. : 01 53 76 88 45
www.icart.fr

l’IESA arts&culture
1 Cité Griset
75011 Paris
Tél. : 01 42 86 57 01
www.iesa.fr

Liens utiles

Chambre nationale des commissaires-priseurs judiciaires
www.commissaires-priseurs.com

Conseil des ventes volontaires des meubles aux enchères publiques
www.conseildesventes.fr

Site des métiers du Ministère de la Justice
www.metiers.justice.gouv.fr

Ministère de la Justice
www.justice.gouv.fr

Les autres métiers de ce secteur

Éducateur de la protection judiciaire de la jeunesse

L’éducateur PJJ (Protection Judiciaire de la Jeunesse) est d’abord un homme ou une femme de terrain. En lien avec son équipe pluridisciplinaire (assistant

Assistant rédacteur d'actes

Au sein d’un office notarial, l’assistant rédacteur d’actes met en forme et rédige des actes courants, comme les contrats de mariage, les donations,

Notaire

Un notaire est un officier public dont le rôle est de recevoir tous les actes et contrats auxquels les parties doivent ou veulent faire donner le caractère

Juge de proximité

Le juge de proximité statue à juge unique. Il connaît des litiges civils de la vie quotidienne d’un montant limité à 4000 euros et statue sur les

Greffier des tribunaux de commerce

Le greffier du tribunal de commerce est un officier public et ministériel qui exerce une profession libérale. Il remplit une double compétence sous

Directeur des services de la protection judiciaire de la jeunesse

Dans le cadre de la politique définie par le garde des Sceaux, les directeurs des services de la PJJ (Protection Judiciaire de la Jeunesse) assurent :

Découvrez les vidéos
des entreprises de la Région