Jeanne Nowak

Depuis la rentrée 2019, la Ruthénoise, Jeanne Nowak, est Lauréate du programme des “Bourses actives” qui a été déterminant pour la poursuite de ses études.

Après avoir obtenu un bac en design appliqué au lycée François d’Estaing de Rodez, cette jeune fille de 19 ans, qui aimait autant les ateliers artistiques que les matières générales, souhaitait poursuivre ses études dans “le domaine de l’architecture qui permet cette polyvalence”. C’est ainsi qu’elle a intégré depuis deux ans, et pour trois années encore, l’ENSA (Ecole Nationale d’Architecture) à Paris Val-de-Seine.

Logée à l’Oustal des Aveyronnais de Bercy, l’apport financier de la bourse de la Fondation lui a permis de financer l’indispensable ordinateur qui contient des configurations très spéciales pour ses études en architecture. Mais, outre cet apport matériel, “la Fondation a délégué auprès de moi une tutrice, architecte d’expérience. Les échanges que j’ai avec elle m’ont vraiment aidé à prendre mes repères dans ce milieu et ce monde professionnel”, confie Jeanne Nowak. “C’est essentiel”, s’enthousiasme l’Aveyronnaise.

Malheureusement, la crise sanitaire a beaucoup perturbé ses études avec des cours, depuis presque une année, en distanciel. Et là aussi, la Fondation s’est montrée déterminante dans le suivi de cette jeune fille puisqu’elle lui a permis de financer le coût Internet de ses enseignements à distance.

Aujourd’hui, Jeanne Nowak n’a encore qu’une seule journée de cours en présentiel par semaine et elle vient d’apprendre que son voyage d’études ne se ferait pas. Mais elle continue avec courage et détermination à s’investir dans une formation qui correspond pleinement à sa passion et dans l’objectif de se construire, dans le futur, à la construction de logements.

 
Mai 2021