Florie de Guilhermier

 

Il y a onze ans, elle préparait son dossier de candidature pour peut-être devenir Lauréate de la Fondation. Après un Baccalauréat … obtenu avec succès dans le Gers, Florie de Guilhermier a brillamment défendu son projet d’intégrer des études de Droit devant le jury. Sélectionnée pour intégrer la Promotion 2010, elle a, depuis, mené ses études avec sérieux et succès et réussi son intégration dans le monde du travail.

J’ai eu l’immense chance, et l’honneur, d’intégrer la Promotion 2010 de la Fondation Groupe Dépêche, découverte presque par hasard.

Le programme des « Bourses actives » m’a permis d’envisager mes cinq années de droit au sein de l’Université Toulouse 1 Capitole le plus sereinement possible, au moins sur le plan financier. D’un point de vue social, la Fondation a toujours été une oreille attentive pour ceux qui en avaient besoin.

J’ai eu l’opportunité de rencontrer des personnes formidables, impliquées dans la vie locale ou sur la scène nationale, membres de la Fondation, partenaires réguliers ou invités de passage. C’est d’ailleurs avec l’aide de la Fondation que j’avais ainsi pu obtenir un stage très intéressant durant mon cursus universitaire au sein du cabinet d’avocat du Bâtonnier CARRERE à TOULOUSE, que j’ai toujours plaisir à revoir.

En qualité de lauréate, j’ai pu tisser des liens forts avec certains camarades de promotion, et apprendre beaucoup au contact de mon tuteur. Je n’ai pas encore eu la chance de pouvoir à mon tour m’investir en qualité de tutrice, les concours et examens au sortir de la faculté ayant occupé beaucoup de mon temps. Mais j’espère que l’occasion se présentera et mettrai un point d’honneur à me rendre aussi disponible que la Fondation a pu l’être pour moi.

Depuis toujours, la Fondation prend le temps de nous inviter lors de ses grands évènements annuels, qui sont à chaque fois l’occasion de prendre un peu plus conscience de la qualité du travail fourni par toutes les personnes qui y travaillent, et celles qui donnent de leur temps.

Je suis aujourd’hui diplômée en qualité d’Huissier de justice, et travaille au sein d’une étude toulousaine. Je suis forte de dix années d’ancienneté désormais au sein de la Fondation et suis toujours aussi reconnaissante de tout ce qui a pu m’être apporté. J’œuvre même dans l’ombre en essayant de faire connaître le travail de la Fondation au plus grand nombre, notamment aux jeunes lycéens que j’ai pu croiser dans ma vie personnelle !

J’adresse à nouveau mes remerciements les plus sincères et chaleureux à l’ensemble des membres de la Fondation que j’ai pu rencontrer au cours de ces dix années, avec une mention toute particulière pour Isabelle Sabatier, présente depuis le début et qui fut un soutien sans faille.

Mai 2021