Laurent Rivail

Laurent Rivail

Laurent Rivail est étudiant en deuxième année à l’Ecole Nationale d’Ingénireurs de Tarbes. Depuis la rentrée 2016, il bénéficie du programme Bourses Actives de la Fondation. Interview.

D’aussi loin qu’il se souvienne, Laurent Rivail a toujours voulu être ingénieur. « Au lycée j’étais rigoureux et assez pluridisciplinaire », confie-t-il. Bac scientifique en poche obtenu au lycée Joseph Saverne de l’Isle-Jourdain, le jeune homme de 20 ans, originaire de Gimont est en passe de concrétiser son ambition. Inscrit à l’ENIT (Ecole nationale d’ingénieurs de Tarbes) en deuxième année formation ingénieur, l’étudiant bénéficie depuis le début de ses études d’une bourse de la fondation La Dépêche. Il fait partie des lauréats de la cuvée 2016.

« Mes grands-parents qui lisent très régulièrement La Dépêche du Midi m’ont parlé de cette bourse, j’avais candidaté sans trop y croire et passé l’entretien comme une centaine de candidats », se souvient l’élève. Quand le verdict tombe, Laurent a toujours du mal à y croire : le voilà sélectionné. Depuis la rentrée 2016, il touche une bourse de 2 500 € par an. Une enveloppe bien utile répartie dans « les factures, la nourriture, le logement, les frais d’inscription et dans la vie étudiante tarbaise ». « Nous avons des revenus moyens, sans la bourse, la situation aurait été compliquée », confie l’étudiant. Comme lui, la Fondation sélectionne chaque année, une promotion de 50 bacheliers qui viennent des 13 départements de la région sur des critères de revenus. Laurent profitera de sa bourse pendant encore trois ans, le temps de finir son école d’ingénieur. Et après, c’est le monde du travail qui l’attend.

Mai 2018