Julie Da Silva

La frange sur les yeux, Julie Da Silva, plongée dans ses études se souvient de l’annonce de l’acceptation de son dossier en tant que lauréate de la Fondation. Originaire de Bagnac-sur-Célé, l’étudiante explique l’importance de ce soutien pour la poursuite de ses études.

Comment avez-vous réagi à votre succès ?
C’était comme si j’avais été reçue à un examen, même si j’avais un espoir, on n’est jamais sûr. Mais je peux vous dire que j’ai sauté de joie et c’était pour moi la vision d’une vie enfin engagée.

Comment vous y êtes-vous prise pour présenter le dossier ?
Par hasard, un article dans le journal La Dépêche du Midi m’est tombé sous les yeux, puis internet, les courriers, la présentation dans une lettre de motivation, une convocation pour défendre mon projet et peut être ma bonne étoile.

En quoi consiste cette bourse ?
D’abord, une aide financière importante permettant de mieux m’engager dans mes études, d’assumer mon logement ; et ensuite l’attribution d’une tutrice, Clotilde Douminge, qui a déjà pratiqué les mêmes cours que moi, dans la même école, qui m’a mis le pied à l’étrier et ne manque pas de répondre à mes sollicitations. Elle est vraiment d’un grand secours.

Parlez-nous de vos études et de Bagnac…
J’ai été scolarisée à Lannemezan et ce n’est qu’en cours de seconde que j’ai rejoint le lycée Champollion à Figeac. J’habite depuis au Moulin de Bouluech, mon petit centre culturel. J’ai obtenu mon Bac S avec mention Très Bien et je suis actuellement à Pau, au lycée Louis-Bartou, en classe préparatoire bio BCPST.

Vous souhaitez vous diriger dans quelle branche ?
Je suis à Pau pour deux ans de prépa et à la suite, j’aimerais pouvoir présenter l’admission en école vétérinaire ; mais il y a beaucoup d’appelés et très peu d’élus.

Et votre vie de jeune fille et vos loisirs ?
Le travail, les études, les études et le travail. Pau est une ville très agréable, elle offre un panorama magnifique sur les Pyrénées, la douceur du temps… Mais je suis ici pour réussir, je sais que les gens attendent beaucoup de moi et je veux faire honneur à la confiance qu’ils m’ont accordée.

Vous serez bientôt de retour à Bagnac ?
Oui, pour les vacances avec un peu plus de relâchement.