Franck Rivière

Vous faites partie de la promotion 2014, cela fait cinq ans que vous bénéficiez du programme des « Bourses Actives », quel bilan faites-vous de cette expérience ?
Un bilan plus que positif ! Le soutien financier de la Fondation grâce au dispositif de « Bourses actives » est une véritable bouffée d’oxygène. Elle permet d’appréhender la vie quotidienne avec plus de facilité, en se souciant un peu moins des tracas financiers. Elle m’a par exemple permis, durant ces 5 ans, de pouvoir me dédier entièrement à mes études sans avoir à me soucier de travailler pour compléter mes revenus issus de la bourse du CROUS.

Et sur le tutorat en particulier ?
Le tutorat est également une aide précieuse puisqu’il permet d’avoir un accompagnement personnalisé à chaque instant. Il permet d’avoir une oreille attentive vers qui se tourner en cas de problèmes, de questionnements ou de simples envies de parler. C’est un contact humain qui est précieux, en plus de celui de l’équipe de la Fondation.

Quel est votre meilleur souvenir en tant que lauréat de la Fondation ?
Outre la joie d’apprendre que vous devenez lauréat et l’émotion durant la cérémonie où vous recevez votre certificat de Lauréat, un de mes meilleurs souvenirs durant ces années a été de participer à l’organisation d’une session d’oraux de sélection de lauréats pour les promotions suivantes. Accompagner les candidats et candidates dans cette étape et leur prodiguer accompagnement et conseils est une expérience enrichissante.

Envisagez-vous de devenir tuteur à votre tour ?
Si l’occasion se présente et que la Fondation me sollicite, ce serait avec grand plaisir.

Sur le plan professionnel, quels sont maintenant vos projets ?
Après avoir réalisé mon Master 2 en Affaires publiques, j’envisage de passer des concours de la fonction publique pour notamment essayer d’intégrer une collectivité territoriale et ainsi mettre en pratique mes connaissances et mon expérience. Je ne ferme cependant la porte à aucunes opportunités !

Un mot pour définir ce que vous a apporté la Fondation pendant ces cinq années ?
« Soutien ». Un soutien financier bien sûr mais aussi un soutien humain. Cela a contribué à mon épanouissement en tant qu’étudiant.

Juillet 2019