Alice Salomon

ALICE SALOMON LAUREATE FONDATION GROUPE DEPECHE

Soutenue dans son cursus par la Fondation Groupe Dépêche, Alice Salomon travaille aujourd’hui pour la Chambre d’Agriculture du Lot, à Cahors. Embauchée un peu plus d’un mois après l’obtention de son diplôme et de son stage de fin d’études au sein de cette même Chambre, la jeune femme de 23 ans revient sur son parcours. Interview.

Une fois son BAC Scientifique en poche, Alice se lance à la recherche d’aides financières pour ses études. « Je souhaitais devenir agricultrice, j’ai donc préféré une école d’ingénieur spécialisée dans ce secteur. C’est une école privée, par conséquent le coût financier est important, entre 4000 et 5000 euros par an. J’ai alors cherché une structure capable de m’apporter son soutien », détaille Alice Salomon. C’est après s’être informée sur différentes structures qu’elle se dirige vers la Fondation Groupe Dépêche.

« Au lycée, j’en avais entendu parler par mes professeurs. J’ai tout de suite eu confiance en cette fondation. Étant de la région, je connaissais déjà La Dépêche du Midi, mon choix s’est donc tout naturellement tourné vers la Fondation Groupe Dépêche. Sa proximité et sa taille humaine ont été des points importants lors de mon choix final », explique-t-elle.

Pendant cinq ans, c’est donc la Fondation qui l’a soutenue dans ses études. « La Fondation Groupe Dépêche m’a apporté un soutien avant tout financier. Le suivi est également important. Au cours de mes trois premières années d’études, je communiquais via Skype avec Orane Claeys, ma tutrice, quand j’en ressentais l’envie ou le besoin et tous les deux mois, j’envoyais un mail pour faire un point sur mon année », souligne la jeune femme.

« Il n’y avait aucune contrainte et je me suis sentie tout de suite intégrée et entourée. L’appui de la Fondation ne se limite pas à son aspect financier, elle propose des événements qui sont chaque fois l’occasion de se rencontrer les uns et les autres », conclut-elle.